« L’IEF, j’étais contre ! »


Julien & Lyana @Simple_et_nature

Quand Aziliz était enceinte, on avait eu plusieurs conversations nous projetant dans nos choix parentaux : quel accouchement ? Quelle durée pour l’allaitement ? Quelle crèche à partir des 6 mois de Lyana, etc...

Je me souviens bien de ces moments où l’on discutait le soir... Et de ce moment où Aziliz a évoqué l’Instruction en famille.

A ce moment je n’ai pas voulu en entendre parlé. Ça me paraissait loin, et beaucoup de choses étaient déjà en construction / déconstruction dans mon esprit.

Aziliz m’avait aussi parlé d’une école démocratique et j’y avais mis des freins car je trouvais cela trop marginal à ce moment là.

Tout cela me paraissait très nouveau pour moi, venant d’un système éducatif classique et ne l’ayant à ce moment jamais confronté aux autres modèles (à vrai dire je ne les connaissais pas).

Nous nous étions mis d’accord pour que Lyana aille dans une école Montessori. La « structure » et l’engouement à ce sujet me rassurant.

.

C’est donc comme cela que nous avons choisis l’école de Lyana avant son premier anniversaire.

Et entre temps il s’en est passé des choses ! Tout d’abord l’allaitement qui ne s’est pas arrêté, le fait de la voir s’épanouir jour après jour et ce doux sentiment d’avoir l’impression d’avoir trouvé le bon équilibre, la laisser dormir autant qu’elle en avait besoin...

.

...Puis il y a eu le confinement.

Pour nous, ça n’a pas changé grand chose car Lyana était déjà gardé par nous-mêmes jusque là.

On pensait souvent tout de même à la rentrée qui approchait et je ne me voyait plus lui faire vivre une rentrée dans des conditions incertaines, avec protocoles sanitaire en tout genre.

Cela commençait à générer une vraie angoisse. Alors que Aziliz semblait s’être faite à l’idée, sûrement résignée, pour moi quelque chose n’allait pas, je ne pouvais m’empêcher de penser : à partir de septembre nous allions casser notre rythme de vie, et avec mon travail aux horaires incertains, nous n’allions faire que nous croiser.....


Nous avons eu une conversation une après-midi avec Aziliz, je lui faisais part de mon sentiment à ce sujet : « Tu t’imagines tous les matins réveiller Lyana tôt pour aller à l’autre bout de la ville ? Et si on a un autre enfant alors il faudra le réveiller pour emmener sa grande-sœur ? Il ne profitera pas de ce sommeil que, dans l’idéal, on interrompt pas ?... En fait, ça serait super si on pouvait continuer à faire ce que l’on fait depuis le début. »

Voilà les mots étaient posés, sans avoir le terme « IEF » en tête, l’intention et le souhait étaient bien là : faire ce que l’on fait depuis le début, accompagner Lyana dans ses apprentissages et acquisitions.

.

C’est à partir de ce moment que nous avons visionné ensemble les reportages et lu les témoignages sur ces familles qui font le choix de ne pas scolariser leurs enfants.

Aziliz a semé quelques graines mais elle ne m’a pas convaincu - du moins au moment où elle l’aurait voulu - les choses ont fait que je me suis convaincu moi-même...

...Finalement l’IEF c’est ce que l’on fait depuis le début, Lyana ne connaît que ça depuis qu’elle est née.

.

C’est dur de déconstruire et de remettre les choses en question, alors quand il s’agit de l’école...! Sérieusement, c’est fou à quel point on tient à se modèle éducatif, quand bien même on l’a enduré.

J’en ai un très mauvais souvenir.

L’école de la République n’était juste pas faite pour moi. Rester assis ? Impossible, il fallait que je bouge !

On me disait souvent quand j’étais écolier « Tu verras quand tu seras grand tu regretteras l’école ! » et bien je peux aujourd’hui répondre, car je travaille depuis 15 ans : Je ne la regrette pour rien au Monde.

.

Pour moi la vérité est là : l’école de la République à de belle chose à offrir mais dans beaucoup de cas dont le mien, elle a faillit à son devoir, elle n’a pas su nous accueillir, dans notre singularité.

.

Alors nous y voila ! Nous voilà ensemble lancés dans cette aventure qu’est l’Instruction En Famille pour une durée indéterminée, et ce pour notre grand bonheur.

.

Vous connaissiez vous l’IEF avant d’être parent ?



  • Icône Facebook noire
  • Icône Instagram noire
  • Noir Icône YouTube

Photographie accueil : Andréa Malterre

© 2019 par Simple & Nature | Tous Droits Réservés

  • Icône Facebook noire
  • Icône Instagram noire
  • Noir Icône YouTube